Portail métallique à Bordeaux et Mérignac

Vous vous posez la question de savoir si vous voulez un portail en fer forgé pour habiller l’entrée de votre propriété ? Que les piliers soient en fer ou en béton, il faut bien prendre en compte que des précautions d’usage sont à prendre en compte lors des différentes étapes de sa pose. Voici la marche à suivre.

1) Pour réussir la pose d’un portail en fer forgé : il faut avant tout fixer les gonds aux piliers

Dans un premier temps, vérifiez que chacun de vos ventaux est muni de pentures et fixez-y dessus les gonds. Il est absolument conseillé de vérifier l’aplomb des piliers avec un niveau à bulle classique afin d’être sur d’être bien droit. Faites ensuite tenir les ventaux à la bonne hauteur grâce à des cales qui serviront d’appui. Profitez-en pour caler également les gonds contre les piliers. Vous pourrez ainsi vérifier que les ventaux sont bien alignés pour une pose parfaite.

2) Pour réussir la pose d’un portail en fer forgé avec des piliers en fer

La première chose à faire et surement la plus importante, c’est de vérifier que les piliers en fer ont été précédemment bien scellés aux fondations de votre portail. Dans un deuxième temps, pensez à bien vérifier qu’ils sont munis de fentes spécifiques pour y intégrer les gonds. Si cela est le cas, vous avez la possibilité de visser directement les gonds au pilier. Si ce n’est pas le cas, il va falloir souder pour renforcer la pose. Enfin, pensez à appliquer un produit anticorrosion pour terminer la pose.

3) Pour réussir la pose d’un portail en fer forgé avec des piliers en béton

Dans ce cas particulier, il existe plusieurs solutions qui s’offrent à vous en fonction du poids et de la taille de votre portail. Vous pouvez fixer les gonds sur une tige filetée que vous aurez au préalable chevillée au pilier en béton. Dans certains cas, des gonds réglables peuvent être montés sur une platine. Vous aurez également la possibilité d’intégrer des pivots à sceller pour les portails les plus lourds. Des gonds réglables permettent également de pouvoir travailler le parallélisme pour une pose parfaite. Si le besoin le nécessite, n’hésitez pas à sceller l’ensemble avec du béton.

4) Pensez bien évidemment à procéder aux vérifications nécessaires

En premier lieu, pensez à vérifier que l’espace entre le sol et le portail est plus grand au centre qu’aux extrémités pour une assise optimale. Une attention toute particulière doit être apportée à l’aplomb de la jonction des deux ventaux.
Pense bête : n’hésitez pas à demander à des proches de vous aider à manœuvrer les ventaux tout au long de ce processus car à plusieurs on est toujours plus efficaces.